NOMAA

Des vecteurs, un site

Le contexte, aussi bien géographique que fonctionnel va nous conduire à travailler au travers de trois vecteurs (mots d’ordre) qui sont : INSERER, DENSIFIER ET PRESERVER.

L’esprit de notre travail est de prendre acte et de tirer parti de la diversité de natures et de géométries des différents abords de l’établissement.

Ainsi ces trois vecteurs seront mis en œuvre au travers d’une SUTURE TOPOGRAPHIQUE et PROGRAMMATIQUE

• Suture Topographique et parcours

Cette suture topographique va s’articuler autour de la relation de l’ensemble scolaire et du parc.

Le contexte, nous conduit à redécouper le site en plusieurs séquences, ambiances. Ces séquences, ambiances sont créées, pour mettre en évidence différentes postures possibles entre l’ensemble scolaire et son paysage.

C’est avant tout une connexion sensible de l’ensemble scolaire et son environnement qui espère donner du plaisir, un plaisir d’usage.

Cette topographie est aussi le premier support des événements qui vont venir ponctuer le site, le support d’une suture programmatique.

• Suture Programmatique

Cette suture, se superposant à la suture topographique, découle principalement des besoins fonctionnels, mais se traduit également au travers d’utilisations et d’appréhensions nouvelles des espaces.

En réinstaurant le rapport sensible entre l’ensemble scolaire et son environnement, nous pensons que le Petit-Val retrouvera l’unité qui lui fait aujourd’hui défaut.

 

 

Petit Val

 

SUCY EN BRIE

Extension du groupe scolaire du Petit Val

 

2007

MYA

 

en Association avec: Samuel Neves et Joakim Larsson

Maître d'ouvrage: OGEC du Petit Val